Accueil > News > Les Louise Mitchels : Live St Lô 2008 "Interview"

Les Louise Mitchels :
Live St Lô 2008 "Interview"


vendredi 9 mai 2008, par administrateur


De passage à St Lô dans le cadre d’une date de concert, Pascal, membre des Louise Mitchels c’est prêté au jeu de l’interview de Franck, notre partenaire de station-libre.net. Les Louise Mitchels ne veulent pas se cantonner à reproduire un modèle anglo-saxon stéréotypé, auto-suffisant et sclérosé, mais tentent de proposer des créations personnelles, non dictées par les modes, les tendances et les impératifs monétaires de la société du spectacle.

Franck : Il faut savoir que vous êtes de la région parisienne, mais d’où précisément ?

Pascal / Louise Mitchels : Eh bien de la Seine St Denis, un département de rêve. Tout le monde voudrait y habiter surtout les medias dominants qui en parlent de manière incessante depuis pas mal d’années.

Franck : Le groupe est constitué au jour d’aujourd’hui de combien de musiciens, ce soir par exemple ?

Pascal / Louise Mitchels : Ce soir c’est un format trio, donc guitare, basse, batterie. Mais c’est souvent à géométrie variable. Il peut y avoir un saxophone, alto, baryton puis des invités variables que ce soit synthétiseur, chanteur ou autre.

Franck : D’où vous est venue l’idée de créer tout simplement un groupe ? A la base c’est plutôt un rassemblement d’amis.

Pascal / Louise Mitchels : Bien sûr que c’est un rassemblement d’amis après, moi le rock ça fait 15 ans que j’en fais, ça fait 15 ans que je fais des groupes. Là disons que c’est un peu plus sérieux que quand j’avais 14 ans. On fait des tournées, on est en contact avec des gens, on revient dans des endroits, on sort des disques et maintenant on commence à savoir jouer donc... L’idée c’est que, dans les Louise Mitchels on est tous des gens très passionnés par la musique avec un certain engagement politique. On évolue dans une sphère assez particulière.

Franck : Alors votre planning est assez chargé en dates puisque depuis le début de l’année vous avez fait quelques villes assez importantes sur la France. Et un petit peu de Belgique non ?

Pascal / Louise Mitchels : Ouais un petit peu de Belgique. Moi j’ai fait d’autres choses avec d’autres groupes. Un peu d’Allemagne, Suisse... Mais ce n’est pas si chargé que ça. Ce n’est bien entendu pas du plein temps ce que l’on fait. Il y en a dans le groupe qui doivent travailler. Disons qu’on fait en fonction des disponibilités des autres. Ce qui n’est pas toujours facile. Mais bon... Oui on essaie de faire le plus de dates possible. On essaie aussi de ne pas s’imposer dans les lieux. Parfois on attend qu’il y ait un engouement, des gens qui nous contactent pour qu’on vienne jouer.

Franck : Donc là la tournée va se poursuivre jusqu’a fin mai ?

Pascal / Louise Mitchels : Euh non là c’est la fin. On a plus que trois jours. Demain Cherbourg, ensuite on fait un village à coté d’Angers, le Village Troglobal et voilà.

Franck : La tournée s’arrête. Quels sont vos projets pour la fin de tournée ? Est-ce que pour vous c’est une fin de saison, ou le redémarrage d’un travail en studio ?

Pascal / Louise Mitchels : En juin on enregistre un nouveau disque. Des amis américains veulent faire un split avec nous. Ce sera surement en format vinyle pour sortir aux États-unis à priori. Donc ça devrait sortir pour l’Automne. On enregistre en Juin pour pouvoir mixer et masteriser ça tranquillement durant l’été. Bon il y aura des petites dates etc... Mais bon là c’est sûr, on se concentre un peu plus sur ce disque.

Franck : Pour retrouver toute votre activité vous avez un site. Le site c’est...

Pascal / Louise Mitchels : ...C’est louisemitchels.free.fr

Franck : Et pour écouter les titres vous pouvez aussi aller sur le site de Dogmazic.

Pascal / Louise Mitchels : Oui Dogmazic c’est vraiment quelque chose de chouette. Enfin une initiative libre pour diffuser de la musique ! Et ça sonne bien, quand on clic ça marche, il n’y a pas de pub et voilà.

Les Louise Mitchels sur net
http://louisemitchels.free.fr